Forum RPG basé sur Free !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✗ Alyss Brook plz [fiche type]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Alyss Brook


Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20


MessageSujet: ✗ Alyss Brook plz [fiche type]   Lun 18 Aoû - 23:43

Alyss Brook

"I've seen the world from every possible angle. This cruel, ridiculous, beautiful world."

Moi, c'est Alyss, Alyss Brook. D'origine anglaise et japonaise et né au Japon, j'ai actuellement 17 ans, un chiffre qui ne fait que grimper tous les 22 janvier ! Je suis une élève du lycée Iwatobi et je fais parti du club de littérature. Nice to meet you ♪




▬ CARACTERE :  Différente. Elle avait toujours été différente. Bizarre. Originale. Qu'importe le mot utilisé, elle semblait toujours faire différent. Être différente.  Tout faire autrement qu'ainsi, parce qu'elle avait décidé de réfléchir d'une autre façon. Sans vraiment le vouloir. Elle ne comprend pas les autres et les autres ne la comprennent pas toujours. Comme si le monde et elle étaient séparés, mais unis aussi, par une frontière infranchissable et imperceptible. Non pas que cela la dérange. C'était intéressant. Tout était intéressant. Parce qu'Alyss a toujours eu cette curiosité affolante qui devenait stupidité par certains moments, quand sa méfiance naturelle pour l'inconnu n'intervenait pas à temps pour la tirer d'affaire. De même, impossible par cette méfiance de faire parfaitement confiance à qui que ce soit. Hormis elle-même.

On la décrirait bien amicale. Souriante, agréable et rieuse. De bonne humeur, en général, et toujours prête à discuter avec qui le souhaite. Tout comme son espièglerie et son côté enfantin font d'elle une personne facile à approcher, malgré qu'elle soit parfois assez violente et brutale. Mais elle se montre également incroyablement têtue. Impossible de la faire sortir de ses idées. Et quand bien même un accident devrait lui faire retenir une leçon, la voilà repartie pour un tour si le cœur lui en disait. Et, par d'autres temps, elle devient une fille qui se fait bavarde, toujours à remettre en question, à questionner le sens des mots et des choses. Jusqu'à ce que sa curiosité soit satisfaite.

Cette curiosité amène avec elle un air de naïveté presque trompeur. Loin de l'être, Alyss a pourtant cet air complètement candide d'un enfant de cinq ans quand elle se perd à écouter et comprendre ce qu'on lui enseigne. Un air ingénu, des yeux grands ouverts, comme si elle découvrait le monde pour la première fois. Pour qu'ensuite revienne ce regard calme et confiant qu'on lui connaît si bien.

Elle est semblable à un courant d'air. Indomptable et insaisissable, elle ne dépend de personne, tout comme personne n'a à dépendre d'elle. Alyss ne vit pour personne. Pour personne mais pour elle-même. Non pas par égoïsme, mais pour respect pour elle. Elle refuse d'ailleurs l’autorité de qui que ce soit qu'elle ne juge pas la mériter. Mieux, elle tutoie sans remord chaque personne qu'elle rencontre. Sans prendre compte du statut de cette personne. Ce n'est pas du manque de respect pour Alyss, mais de l'égalité. Les autres n'ont pas à se sentir supérieurs à elle tout comme elle n'a pas à se sentir supérieur à eux.

Un pied d'égalité que beaucoup prennent pour de l'arrogance au vu des remarques que la jeune fille a l'habitude d'ajouter à son attitude. Parce qu'elle déteste se laisser marcher sur les pieds. Et qu'elle déteste voir les autres se laisser marcher dessus. En particulier ses proches. Car elle est protectrice, sans le montrer, sans que les autres ne le sentent forcément. Il faut lire dans son regards et ses paroles pour la comprendre parfois. Ou la comprendre au travers de ses coups pour quiconque réussit à l'offenser ou à toucher à un être cher.

Elle fuit les idées toutes faites et fait voler en éclat les conventions. Alyss n'est pas le genre de personne qui s'autorise à s'attacher autant qu'elle le peut à quelqu'un. Avec un mélange de méfiance et réserve, elle tisse des liens, tout comme elle garde une part de solitude avec elle. Paradoxe et contraste.

Ne cherchez pas à la soumettre à une quelconque autorité. Elle vous défiera dans ses mots et ses gestes. Pour ensuite vous filer entre les doigts sans que vous ne puissiez la retenir. Indomptable et insaisissable. Elle est comme une âme vagabonde. Aventurière et souvent à l'extérieur. Elle n'appartient à personne, ne dépend de personne, ne doit rien à personne. Elle ne jure que par deux morts.

Indépendance et liberté.

▬ PHYSIQUE : Alyss est une gamine au physique adhérant plutôt bien à son âge. Sa silhouette est longiligne, filiforme et plutôt mince, mais sans paraître fragile ou frêle. Disons juste qu'elle a une corpulence adaptée à sa taille, celle-ci étant dans les normes (quoiqu'elle est assez petite du haut de ses 1m63...). Son corps est d'ailleurs encore celui d'une adolescente, bien qu'approchant bien vite de celui d'une adulte.  Pas de courbes affolante, pas de physique désarçonnant donc, mais une confiance en elle presque palpable. Une allure fière, assurée, qui étonne certains et énerve d'autres. Un pas tranquille et silencieux, des gestes calculés, comme un félin qui guette sa proie. Elle n'a jamais cherché à se faire remarquer, mais, si son physique n'en est pas la cause, peut-être ses gestes trahissant vivacité et agilité intriguent-ils. Comment une gamine de sa taille peut-elle dégager une telle confiance ? Éviter avec tant de souplesse un obstacle quelconque ? Peut-être le sourire qu'elle adresse à ceux qui posent la question leur répondrait un jour.

Alyss se pare également d'une chevelure ébène possédant de doux reflets bruns, mais à la longueur presque excessive. En effet, cette même tignasse est particulièrement longue puisqu’elle ne s'arrête que dans la chute de reins de l'adolescente. Pas forcément des plus pratiques, mais elle aime bien. Sauf qu'elle a tendance à mordre tous ceux qui y touchent. Surtout si les ciseaux sont sortis. Donc bas les pattes, nah mais ! Bref. Deux longues mèches  encadrent également son visage et une longue frange effilée couvre son front, tandis que le reste de la chevelure reste la plupart du temps libre d'une quelconque attache. Sauf si une certaine activité ne l'obligerait à les attacher, bien sûr.

  Le visage d'Alyss est parsemé de traits doux et enfantins, mais dont une certaine maturité se fait sentir, et ce de plus en plus souvent au fur et à mesure des années qui passent.  Et, au milieu se ce visage se dresse une particularité. Oh, bien sûr, rien de bien méchant, mais toutefois assez singulier pour qu'on lui prête un minimum d'attention. En effet, la jeune adolescente possède des iris empourprés, un regard carmin et flamboyant. Il s'agit d'autant plus d'un regard expressif et limpide, laissant passer tous les sentiments de la jeune fille pour peu qu'elle ne se cache pas sous un masque, mais qui porte souvent en lui une étincelle de malice et d'espièglerie. Il se fait tantôt rieur et jovial, tantôt ennuyé et endormi, suivant les émotions d'Alyss.

 Mise à part cela, elle est une demoiselle assez expressive et qui a tendance à sourire pas mal. Mais ne pensez pas forcément qu'il s'agit là de sourires niais ou mièvres à souhait. Ce sont des sourires plutôt curieux, amusés, intrigués, ou même sarcastiques, voire amères, mais rarement naïfs. Si la jeune fille semble beaucoup sourire, c'est qu'elle le fait effectivement dans toutes sortes de circonstance. A vrai dire, elle serait tout à fait capable de mentir avec un radieux sourire scotché au visage, noyant l'amertume du mensonge dans sa douceur. Après, si vous tenez vraiment à voir sa mine boudeuse, vous pouvez toujours tenter de la vexer en lui volant son dessert. Quoique... Mauvaise idée, en fait. Ça la mettra plus en rogne qu'autre chose et elle finira pas vous balancer un truc à la face. Et ne croyez pas qu'elle fera attention à ce qu'elle lancera, surtout.





▬ HISTOIRE :
Leur fille avait disparue. Une fois de plus.

Ellen Brook parcourait sa petite maison de long en large depuis une heure au moins. Elle avait cherché partout. Absolument partout. Salon, chambres, cuisine, salle de bain.. - Tout avait été passé en revu une bonne dizaine de fois au moins. La petite Alyss semblait s'être volatilisée.

Cette même Alyss qui avait été la raison même d'une explosion de joie chez les Brook cinq ans plus tôt de par sa naissance.
Cette même Alyss qui avait appris à courir avant d'apprendre à marcher.
Littéralement.
Sans être casse-cou, elle avait le don de faire courir ses parents avec elle. Et Ellen savait apprécier chaque moment passé avec sa fille malgré les trop nombreuses fois où elle s’était inquiétée pour elle.

Son mari avait tout lassé derrière pour elles et son travail. Son pays natal, l'Angleterre. Sa famille. Ses amis. Il était souvent en déplacement pour son boulot, et rares étaient les fois où il pouvait apprécié une semaine de vie familiale. Alors, bien sûr, chaque seconde passée avec sa femme et sa fille était un vrai bonheur pour lui. Bien que ce genre de moment, ces moment où Alyss venait à disparaître sans prévenir, avaient véritablement le don de l'irriter.  

Alyss était très éveillée malgré son jeune âge. Éveillée, et curieuse de tout. Un trait de caractère qui émerveillait Ellen mais qui, au contraire, avait le don de vite faire perdre patience à son père. Comment une enfant de cinq ans à peine pouvait poser autant de questions et discuter chacune de ses paroles ? Quand bien des fillettes jouaient surtout avec des poupées à cette âge-là, Alyss, elle, semblait avoir des hobbys complètement différents. Comme questionner ses parents à chaque ordre prononcé, bien sûr.

Consciente du caractère de sa fille, Ellen se contentait juste de rire à chaque plainte de son époux. Pour ensuite répondre aux interrogations de la fillette. Cette fois, elle savait où trouver celle-ci. Presque instinctivement. Le sourire aux lèvres, elle sortit pour rejoindre quelqu'un qui devait sans doute encore être en train de se poser une multitude de questions.

Quelque part dehors, une enfant observe le ciel. Inconsciente du chahut qui règne chez elle. Silencieuse. Jusqu'à ce qu'une question à laquelle elle semble avoir réfléchi ne s'échappe :

- Pourquoi les nuages vont dans un sens et pas dans l'autre ?

A côté d'elle, son lapin en peluche ne répond que par un silence. Presque vexée par l'absence de réponse, elle fait la moue. Peut-être le vent lui glissera-t-il une réponse un jour. Peut-être.


•  •  •

Elle avait huit ans quand elle avait pour la première rencontré la mort. Huit ans, peut-être neuf. C'était un matin d'hiver, et la neige franchement déposée au sol l'avait incitée à sortir. Sans montrer d'hésitation ou d'effort, elle avait grimpé sur le toit de sa maison. Rapide et agile. Elle avait l'habitude, aussi cet exercice ne fut-il qu'une formalité pour parvenir à son but. Elle n'avait peut-être pas de chaussures, et sans doute était-elle encore dans sa nuisette de nuit favorite, mais le mordant du froid lui parut plus agréable qu'agressif. Elle avait ensuite commencé à enfoncer ses pieds dans la neige, poudreuse et délicate, riant doucement dans le silence.

Son pied glissa.

Et Alyss tomba. D'une chute qui ne dura sans doute que quelques secondes. Mais lui parut interminable.

L'impact au sol lui aurait sans doute semblé plus douloureux encore si la neige n'avait pas été là. Tout comme le ciel d'hiver grisâtre lui aurait paru plus clair si sa conscience ne s'était pas laissée consumer par les ténèbres.

Elle s'était réveillée des heures plus tard. L'esprit encore engourdi, et le corps trop lourd pour permettre un quelconque mouvement. Elle avait perçu la voix douce de sa mère, puis ses gestes empreints de légèreté. Et, enfin, l'environnement froid et blanc de la chambre d’hôpital. Semblable à la neige, mais pourtant si différent. En de si nombreux aspects.

Elle avait eu de la chance.  La chute ne lui avait donné aucune séquelle, juste une fracture à la jambe.  

Elle avait huit ans, ce jour-là. Peut-être neuf. C'était la première fois qu'elle avait connu le froid et le silence de la mort.


•  •  •


Alyss n'avait jamais apprécié intégrer le système éducatif obligatoire pour tous les enfants de son âge. Elle détestait être enfermée entre quatre murs. Elle détestait qu'on la force à faire ce qui ne lui plaisait pas. Et elle détestait les contraintes que les autres enfants imposaient aux autres au nom de l'amitié. Une journée avait suffi pour qu'elle s'en donne un avis. Et, au bout de sept années consécutives, il n'avait pas changé.

Voyant la mine renfrognée de sa fille, Ellen lui ébouriffa les cheveux dans l'espoir de lui tirer un sourire. En vain. La petite se contenta juste de plisser son nez.

- Dis maman...  Pourquoi les autres gens imposent-ils des limites à ceux qu'ils aiment ?

Ellen s'arrêta net dans son activité. Étonnée par la question de sa fille. Elle n'avait que onze ans, mais se montrait parfois trop réfléchie. Souriant tendrement à sa fille, elle s'installa à ses côté.

- Hm... Sans doute parce qu'ils tiennent trop à eux. Et qu'ils ont trop peur de les voir partir. Les limites sont comme une sécurité qu'ils imposent pour leur bien.
- Je n'aime pas les limites.

Alyss ne chercha à s'expliquer. Les mots lui manquaient encore cruellement pour son jeune âge. Mais elle était sûre d'une chose : jamais elle ne se laisserait emprisonner par qui que ce soit. Sa mère, comprenant que ce silence était le résultat d'une réflexion intense, se tut.

- Dis... Tu me promets de ne jamais m'imposer de limite, hein ?
- Eh bien, ça dépend. Rappelle-toi que je n'aime pas quand tu grimpes n'importe où ! plaisanta sa mère avec un rire léger.

La remarque parut vexer la fillette qui souffla et croisa ses bras.

- Oui, bah ça ne veut pas dire que je ne recommencerai pas... Alors, promis ?
Promis.

Satisfaite, Alyss se laissa bien vite glisser dans ses songes. Comme apaisée.


•  •  •


- Alyss !

Cachée sur le toit de sa maison, une fillette attendait. Méfiante et attentive. L'appel qui avait résonné jusqu'à elle l'avait presque effrayée. Presque. Elle s'inclina légèrement, gardant une prise ferme sur les tuiles rouges du toit. Plus loin en bas, son père attendait lui aussi. Le petit sourire ornant son visage rassura l'enfant.

- Alors demoiselle, prête à descendre ?
- Certainement pas ! Tu vas me forcer à porter cette horrible jupe jaune ! protesta Alyss.
- Rassure-toi, ce n'est pas pour ça que tu dois venir.

Alyss considéra la situation, les yeux fixés sur un point invisible. Finalement, hésitante, elle répondit :

- ... Promis ?
- Promis.

Lentement, comme si ses geste gardaient encore une trace de vigilance, elle commence à descendre.  Par des mouvements mécaniques et habitués, elle se retrouva à terre en une minute à peine. Doucement alors, comme portée par une brise, l'agréable odeur d'une tourte tout juste préparée lui chatouilla les narines. Pourtant, l'enfant fronça des sourcils.

- Je n'aime pas les tourtes...
- Je te préparerai quelques brochettes de fraises au chocolat pour le goûter, promis, tenta de la rassurer son père.

Contente de cette réponse, elle tourna la tête comme si la conversation la désintéressait déjà. Tous deux commencèrent alors à rentrer et, alors qu'ils s'apprêtaient à franchir le seuil de la baie vitrée donnant au salon, Alyss attrapa soudainement la manche de l’aîné qu'elle secoua vivement.

- Papa !

L'intéressé tourna la tête vers elle, lui accordant toute son attention.

- Tu repars bientôt, dis ?

Le regard qui s'était fait attentif s'embruma. Sa fille n'était pas dupe. Il le savait et l'avait vite compris. Tout comme elle se montrait incroyablement compréhensive et mature quand ce même sujet  était abordé. Il aurait adoré passer plus de temps avec elle et sa femme mais il savait cela impossible à cause de son travail. Néanmoins, il laissa un sourire s'étendre sur son visage alors qu'il ébouriffait la tignasse foncée de sa fille unique.

- Ne t'en fais pas, je te jure d'être là pour Noël !
- Comme tous les ans ! La prochaine fois, je te ferai montré toutes mes bonnes notes en anglais, comme tu me l'as appris !

Il était claire qu'Alyss avait profité de son héritage anglais – chose évidente quand on voyait son, ainsi que de son père pour se perfectionner dans la langue. Si les difficultés grammaticales arrivaient toujours, elle avait un accent remarquable à son âge et de très bonne bases également. Résultats certains de ses longues heures passées à harceler son père pour qu'il ne lui parle qu'en anglais uniquement.


•  •  •


Elle n'avait jamais réfléchi au nombre de fois qu'elle avait couru dans sa vie. Jamais. Mais une chose était sûr. Elle adorait le vent de liberté qui soufflait en elle chaque fois que cela arrivait. Courir, sauter, grimper. Elle ne semblait se permettre le repos que lorsque ses muscles fatigués ne lui demandaient merci. Toujours à se dépasser. Dépasser le monde ne la mènerait à rien. Quel objectif aurait-elle ensuite ? Alors elle se dépasserai elle-même. Encore et encore.

Grimper sur un toit était une formalité. Elle le faisait depuis qu'elle approchait ses sept ans. Les façades, en revanche, pouvaient se montrer plus exigeant. Elle n'avait pas encore une maîtrise parfaite de l'escalade et apprenait par elle-même malgré ses treize ans. Plusieurs fois, elle était tombée. Autant de fois s'était-elle relevée.

Souvent en hostilité avec les forme d'autorité les plus sévères, elle  imposait bien souvent sa volonté et sa liberté aux autres. Pour échapper à toute forme de captivité. Il était dur de l'apprivoiser, même ses parents semblait avoir eu du mal. Cependant, elle les respectait parce qu'ils respectaient son besoin d'espace et d'indépendance.

Perchée à la cime d'un  arbre, Alyss écoutait. Elle écoutait le vent qui murmure dans son oreille, le chant de la pluie tombant sur sa peau. Le temps passait, et les lueurs nocturnes faisaient déjà leur apparition.

Aussi silencieuse qu'une ombre et insaisissable qu'une rêve, elle se glissa dans la nuit.


•  •  •


Elle n'appréciait pas particulièrement que l'on lui répète la même question plusieurs fois de suite. Et tout spécialement si le sujet ne l'intéressait guère. Alors, bien sûr, quand on lui demandait ce qu'elle avait prévu de faire plus tard, c'était l'apothéose. C'était bien l'un des derniers sujet qu'elle abordait. Parce que tout simplement inintéressant et inutile selon elle.

Alyss ne se sentait pas faite pour le futur auquel tous les jeunes de son âge semblaient se préparer. Ils avaient sans doute une idée déjà toute faite, et c'était tant mieux pour eux, mais elle, elle n'avait strictement aucun intérêt dans un quelconque corps de métier. Et pour une raison toute simple. Elle savait qu'elle y perdrait l'une des choses qui lui étaient plus précieuse en ce monde.

Sa liberté.

Elle serait enfermée dans une routine. Une routine qui ne lui conviendrait sûrement pas. Trop banale et trop répétitive. Alors, évidemment, la solution de la fuite lui était vite venue à l'esprit. Fuir ce futur, fuir cette routine. Fuir. Partir et découvrir. Très loin.

C'est ce qu'elle pensait en tout cas faire un jour. Parce qu'elle n'était pas faite pour rester à un même endroit dans une même situation toute sa vie. Elle avait profondément besoin de changement et d'indépendance.  

Alors, un jour, la jeune fille s'envolerait.





Derrière l'écran

▬ PSEUDO : Mon pseudo actuel suffit =3=
▬ ÂGE : 17 aaaaaans
▬ CODE ? : Woh, j'te rappelle que je suis la fondatrice de c'forum hein
▬ UN DERNIER PETIT MOT ? : JE VEUX PLUS DE MEMBRE ET DU CHOCOLAT







Dernière édition par Alyss Brook le Dim 24 Aoû - 18:31, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Nagisa Hazuki


Messages : 132
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 19
Localisation : Sur la banquise


MessageSujet: Re: ✗ Alyss Brook plz [fiche type]   Sam 23 Aoû - 13:17

HAI HAI HAI SEMPAI !! Je vais faire ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Alyss Brook


Messages : 70
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 20


MessageSujet: Re: ✗ Alyss Brook plz [fiche type]   Dim 24 Aoû - 18:30


    Oublie pas ton avatar non plus, l'pingouin. *part s'auto-valider*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ✗ Alyss Brook plz [fiche type]   

Revenir en haut Aller en bas
 

✗ Alyss Brook plz [fiche type]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche-type de demande de rp
» Fiche type de personnage
» Fiche Type :
» Fiche type de présentation ~ Version HTML + Points essentiels pour les présentations
» Présentation : fiche type

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Free! Iwatobi Swim Club :: 
 :: Présentations
-